Étude KPMG - Pharmacie : Moyennes Professionnelles 2020
kpmg-pulseÊtre rappelé
kpmg-pulseDevis gratuit

Publié le 17 nov. 2020 | Mis à jour le 24 nov. 2020

KPMG vous présente pour la 28e année consécutive les Moyennes Professionnelles 2020 des Pharmacies.
Cette étude vous apportera un éclairage sur la situation économique du secteur officinal, son évolution, et vous permettra aussi de mieux appréhender vos performances financières.

Cette année les résultats peuvent apparaître en trompe-l’oeil car le chiffre d’affaires a progressé de +3 %, augmentation jamais atteinte depuis 13 ans.

Cette hausse est clairement imputable à un effet favorable de prix due à la progression des ventes de "médicaments chers", mais aussi à l’évolution importante du chiffre d’affaires de la parapharmacie au sens large.

Des deux ratios clés de mesure de performance, si l’évolution du volume de marge est de +2,5 %, la progression de la PCG à +0,9 % n’est pas satisfaisante.

On constate cependant que la tendance s’inverse sur la PCG qui perdait -0,2 % en 2018 et reprend +0,9 % en 2019.

L’augmentation importante des frais de personnel nécessaire pour faire face aux missions a impacté aussi fortement la rentabilité.

Les structures financières restent toutefois en moyenne stables et favorables mais une tranche de la population étudiée, estimée à environ 10 %, est en risque avec des trésoreries négatives.

Les officines de petite taille souffrent plus que les autres en moyenne, du fait d’une taille critique financière non atteinte.

La situation économique et sanitaire de l’année 2020 va certainement se traduire par une évolution des ratios particulièrement difficile à comparer dans notre prochaine étude.

Les différentes aides mises en place, on pense notamment au chômage partiel et à l’aide de la CPAM vont avoir un impact sur les comptes de résultat.

Le report des échéances bancaires et la souscription de prêt PGE vont se traduire par une lecture plus difficile de l’évolution du fonds de roulement et du besoin en fonds de roulement des officines.

L’analyse de la CAF et la réalisation d’un prévisionnel de trésorerie sur les 36 mois à venir s’avère particulièrement nécessaire pour bon nombre de pharmacies.

Basée sur l'étude de 1 600 officines clientes ayant clos un exercice de 12 mois sur les années 2019 et 2018.

Télécharger l'étude

Contacter nos experts santé

En savoir plus
Nous rencontrer
Télécharger la 28e édition de l'étude "Pharmacies : Moyennes Professionnelles 2020"