kpmg-pulseÊtre rappelé
kpmg-pulseDevis gratuit
Nous sommes là, pour vous,
et à chaque étape
de la vie de votre
entreprise.
Pour vous conseiller et être
présent à vos cotés
être accompagné kpmg-pulse
Pour vous accompagner dans
les premiers pas
de la création
créer kpmg-pulse
Pour vous aider au quotidien
dans la gestion de
votre activité
gérer kpmg-pulse
Pour vous permettre
de faire grandir votre
entreprise
développer kpmg-pulse
Pour vous assister
dans la cession
de votre activité
transmettre kpmg-pulse
Toute l'actualité juridique, sociale,
fiscale et patrimoniale
Toutes les actualités
juridique
kpmg-pulsejuridiquekpmg-pulse
Toutes les actualités
fiscales
kpmg-pulsefiscalkpmg-pulse
Toutes les actualités
patrimoniales
kpmg-pulsepatrimonialkpmg-pulse
Toutes les actualités
sociales
kpmg-pulsesocialkpmg-pulse
Nous sommes là Retrouvez l'ensemble
des outils et guides
COVID-19 des solutions simples
pour agir maintenant
L'expertise KPMG pour
faire face à l'urgence
toute l'infokpmg-pulse
Toutes les réponses
à vos questions
question / réponseskpmg-pulse
Nos solutionsd'experts
dédiées au COVID-19
kpmg vous accompagnekpmg-pulse
Evaluer l’impact
sur mon activité
Autodiagnostickpmg-pulse

Au rythme de votre business

kpmg-pulse
Accueil BTP : l’avis de notre expert

BTP : l’avis de notre expert

Quels défis pour les artisans et entrepreneurs du BTP aujourd’hui ?

Rentabilité, recrutement, transmission, transformation numérique… malgré une activité soutenue, les professionnels du BTP font aujourd’hui face à de véritables challenges pour développer et pérenniser leur entreprise. Analyse et axes d’optimisation avec Gérôme Gauriau, Directeur Associé - Expert BTP chez KPMG.

Comment se porte aujourd’hui le secteur du BTP ?

Si l’on parle des entreprises de moins de 20 salariés, qui représentent aujourd’hui 98 % des entreprises du bâtiment et des travaux publics, on constate depuis 4 ans un volume d’activité conséquent. Les carnets de commandes ont été plutôt bien remplis.

Le secteur a en effet bénéficié de facteurs porteurs comme un nombre important de mises en construction et des mesures incitatives pour la rénovation. D’après nos indicateurs à moyen terme, un ralentissement est néanmoins à prévoir pour 2020-2021. Toutefois, le vrai sujet de préoccupation pour les artisans et les entrepreneurs, c’est aujourd’hui la tension sur les marges et la rentabilité.


D’où vient ce problème de rentabilité ?

Les professionnels sont confrontés à la double augmentation du prix des matériaux et des coûts de main d’œuvre alors même que les donneurs d’ordre sont peu enclins à faire évoluer leur prix d’achat. La question du recrutement est devenue l’un des premiers sujets d’inquiétude du secteur. Il est devenu très difficile de trouver des salariés formés sur le plan technique malgré des salaires plutôt attractifs.

Le BTP souffre d’un problème d’attractivité et d’image, auprès des jeunes comme des personnes en reconversion.


Existe-t-il des solutions ?

Il existe de vrais leviers d’optimisation. Avec nos clients, nous nous attachons ainsi à mettre en place des outils et des process qui permettent de piloter avec précision l’activité et d’améliorer la rentabilité des chantiers.

Le travail sur la construction des devis doit être l’une des priorités avec pour objectif d’arriver à une vraie cohérence entre ces devis et la réalité des temps passés et des coûts-matières. Nous partons des chiffres réels pour identifier le volume d’heures non facturables ou les déperditions de matière. Nous réfléchissons également aux façons d’introduire les méthodes de lean construction dans les petites entreprises, avec un regard critique sur le process de pilotage des chantiers.


Et en ce qui concerne les ressources humaines ?

Dans un contexte où il est difficile de recruter, l’un des premiers réflexes est de fidéliser les salariés et de préserver les savoir-faire de l’entreprise. Avec l’appui de nos équipes juridiques et sociales, nous accompagnons nos clients sur la mise en place d’avantages dans le cadre des accords d’entreprise mais également sur l’optimisation du temps de travail disponible, avec par exemple l’instauration d’horaires fluctuants pour tenir compte de la saisonnalité.


En amont du pilotage de l’activité, y a-t-il des problématiques spécifiques de création d’entreprise dans le BTP ?

Il est aujourd’hui assez simple de trouver des financements pour la création d’une entreprise dans le BTP, à condition que le porteur de projet maîtrise le savoir-faire technique. Les banquiers sont aujourd’hui très vigilants sur ce point. Au-delà de l’accompagnement dans la négociation du prêt, notre rôle consiste à aider l’entrepreneur à monter son business plan, à mûrir son positionnement et sa politique prix, tout en identifiant les éléments de différenciation en fonction des donneurs d’ordre.


Et en matière de transmission ?

La problématique est plus complexe. Aujourd’hui, de nombreux artisans et entrepreneurs approchent de l’âge de la retraite. Trop peu s’y sont préparés.

L’un des aspects fondamentaux est de structurer son entreprise pour que le chef d’entreprise ne soit pas l’unique détenteur des compétences-clés. Il faut anticiper et faire monter en compétence les collaborateurs, voire identifier ceux qui seraient prêts à reprendre l’activité. L’expert-comptable peut avoir un rôle clé dans cette phase de réorganisation. Son accompagnement est aussi très important pour valoriser l’entreprise en analysant les éléments qui peuvent accroître son attractivité et ceux qui font baisser sa valeur.

Nos équipes de KPMG Avocats apportent également leur expertise pour tous les aspects juridiques et fiscaux de la vente.


A moyen terme, quels sont les nouveaux défis que devront relever les artisans et entrepreneurs du bâtiment ?

Sur le plan réglementaire, la question du recyclage des matériaux va avoir des impacts forts. Les nouvelles normes vont faire évoluer les techniques de déconstruction et de construction (moins de colle, moins de matériaux…).

Toutefois, le grand défi des professionnels sera celui de la transformation numérique. Les artisans et les petites entreprises vont ainsi devoir intégrer le BIM (maquette numérique du bâtiment) aujourd’hui de plus en plus exigé par les donneurs d’ordre public. Pour les entreprises du second œuvre, le carnet d’entretien numérique arrive également à grand pas.

Sur tous ces points, nos équipes sont d’ores et déjà prêtes pour accompagner les professionnels sur le chiffrage des investissements mais également sur les problématiques de formation des collaborateurs qu’elles impliquent.


Peut-on aujourd’hui parler d’un accompagnement spécifique de KPMG auprès des artisans et des entrepreneurs du BTP ?

Complètement. Les experts-comptables qui travaillent avec ces professionnels sont tous des spécialistes du secteur, en veille permanente sur l’actualité technique, fiscale et sociale. Ces experts forment un réseau de compétences qui nous a permis de créer, et de faire évoluer en permanence, des outils d’analyse et de pilotage de la performance de l’entreprise mais également de proposer un véritable benchmark du secteur.


Nous sommes là,pour vous et à chaque étape de la vie votre entreprise.
Pour vous conseiller et être
présent à vos cotés
Pour vous accompagner dans
les premiers pas
de la création
Pour vous aider au quotidien
dans la gestion de
votre activité
Pour vous permettre
de faire grandir votre
entreprise
Pour vous assister
dans la cession
de votre activité