kpmg-pulseÊtre rappelé
kpmg-pulseDevis gratuit
Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le gouvernement met en ligne des fiches-conseils spécifiques à certains secteurs d’activité, comme la grande distribution, la boulangerie, le commerce de détail ou l’élevage.

Afin d’aider les employeurs à faire face à l’épidémie du Covid-19, le gouvernement a mis en ligne des questions/réponses, mises à jour régulièrement, et portant notamment sur les mesures de protection à observer au travail, le télétravail ou encore l’activité partielle.

Les employeurs peuvent également se référer à un document traitant plus particulièrement des mesures à mettre en œuvre pour protéger la santé de leurs salaries (mesures à respecter pour les salariés présents dans l’entreprise, mesures à prendre en cas de contamination ou suspicion de contamination…).

Pour apporter des réponses plus adaptées à l’activité de certaines entreprises, sont également disponibles sur le site internet du ministère du Travail plus de trente fiches-conseils destinées aux employeurs œuvrant dans des secteurs particulièrement sollicités en cette période ou pour lesquels le télétravail est impossible :
– fiche « Travail dans le maraîchage » ;
– fiche « Travail circuit court – Amap – vente à la ferme » ;
– fiche « Activités agricoles » ;
– fiche « Chantiers de travaux agricoles » ;
– fiche « Travail saisonnier » ;
– fiche « Travail en cabinet vétérinaire »
– fiche « Activité viticole et/ou de vinification » ;
– fiche « Travail en abattoir » ;
– fiche « Travail dans la conchyliculture et la mytiliculture » ;
– fiche « Travail filière cheval » ;
– fiche « Travail dans l’élevage » ;
– fiche « Chauffeur Livreur » ;
– fiche « Travail en drive » ;
– fiche « Travail en caisse » ;
– fiche « Travail dans un commerce de détail » ;
– fiche « Travail en boulangerie » ;
– fiche « Travail en boucherie, charcuterie, traiteur» ;
– fiche « Travail dans la restauration collective ou la vente à emporter » ;
– fiche « Travail dans l’hôtellerie – femme et valet de chambre » ;
– fiche « Réceptionniste ou veilleur de nuit » ;
– fiche « Conseiller clientèle et/ou personnel d’accueil dans le secteur de la banque » ;
– fiche « Agent funéraire » ;
– fiche « Agent de maintenance » ;
– fiche « Prestataire d’entretien de locaux » ;
– fiche « Opérateur en centre d’appels » ;
– fiche « Location de matériel et d’engins » ;
– fiche « Travail dans une station service » ;
– fiche « Travail dans un garage » ;
– fiche « Agent de sécurité » ;
– fiche « Travail dans le dépannage – Intervention à domicile » ;
– fiche « Plombier – Installateur sanitaire » ;
– fiche « Travail dans la blanchisserie industrielle » ;
– fiche « Travail dans la collecte des ordures ménagères » ;
– fiche « Employé de centre de tri ou d’incinération » ;
– fiche « Travail sur un chantier de jardins ou d’espaces verts ».

Important : d’autres fiches seront mises en ligne sous peu. N’hésitez pas à consulter régulièrement les fiches actuelles qui peuvent être mises à jour régulièrement.

kpmg-pulse Retour aux articles

__ A lire aussi

Les réponses à vos questions

Le salarié est placé en position d'activité partielle s'il subit une perte de rémunération causée soit par la fermeture temporaire de tout ou partie de l'établissement, soit par la réduction de l'horaire de travail en deçà de la durée légale de travail (35 heures hebdomadaires) ou conventionnelle lorsque celle-ci est inférieure à la durée légale de travail.
L'employeur doit avoir accompli les démarches l'autorisant à instaurer l'activité partielle, notamment :

  • dans les entreprises de plus de 50 salariés, consultation du CSE
  • dans tous les cas, demande préalable d’autorisation d’activité partielle

La demande est réalisée en ligne via le portail dédié : Activité partielle emploi Gouv.
Les entreprises doivent déposer leur demande d’activité partielle dans un délai de 30 jours avec effet rétroactif.

Le télétravail est la règle impérative pour tous les postes qui le permettent.

Les gestes barrière et les règles de distanciation au travail sont impératifs. Les entreprises sont invitées à repenser leurs organisations pour :

  • limiter au strict nécessaire les réunions :
    • la plupart peuvent être organisées à distance ;
    • les autres doivent être organisées dans le respect des règles de distanciation ;
      • limiter les regroupements de salariés dans des espaces réduits
      • les déplacements non indispensables doivent être annulés ou reportés
      • l’organisation du travail doit être au maximum adaptée, par exemple la rotation d’équipes

Consulter l’intégralité de la FAQ kpmg-pulse

Vous n’êtes pas seuls

KPMG a mis en place un dispositif spécifique d’accompagnement, immédiatement activable pour préserver votre entreprise. Nos experts se tiennent à votre écoute pour vous soutenir sur la durée.

Contactez-nous kpmg-pulse

Restez connectés sur nos réseaux KPMG Pulse pour ne rien rater de l’évolution du COVID-19

kpmg-pulse