Création d’entreprise

Je suis accompagné dans mes premiers pas de créateur.

Avancez sur votre projet de création d’entreprise en confiance

Parce que créer une entreprise est un véritable projet qui peut s’avérer plus compliqué que prévu, vous devez anticiper et être bien accompagné à chaque étape.

  • Quelle forme juridique choisir ? (SAR, EURL, SAS, SASU, EI, etc.)
  • Comment rédiger les statuts ?
  • Comment élaborer mon Business Plan ?
  • Comment financer ma création d’entreprise ou ma reprise de société ?
  • Quelles sont les étapes à respecter pour mener à bien mon projet d’entreprenariat (statut, immatriculation, etc.) ?
  • Autant de questions qui complexifient votre parcours.

Nous sommes là pour vous donner les réponses adaptées à votre projet.
Ne restez pas seul, afin d’optimiser vos chances de réussite.

Pourquoi être accompagné dans sa création d’entreprise ?

  • Accompagnement complet
    Sécurisez chaque étape clé de votre création
  • Simplicité
    Bénéficiez de la collaboration de nos équipes
  • Sérénité
    Assurez-vous de respecter vos obligations et bénéficiez de la signature reconnue de KPMG

Découvrez notre accompagnement pour simplifier votre vie d’entrepreneur

Bénéficiez d’un accompagnement complet et sur mesure pour répondre à vos besoins à chaque étape de votre projet

  • Statut juridique et social : conseils sur la forme juridique adaptée en lien avec votre situation professionnelle, personnelle et vos objectifs. Rédaction des formalités juridiques associées.
  • Etude de projet et business plan : modélisation à vos côtés, de votre Business Plan et accompagnement dans la structuration de votre projet.
  • Recherche de financement : accompagnement complet ou sur mesure pour trouver les financements adaptés à votre projet (prêt bancaire, aides et subventions, levée de fonds…)
  • Mise en place de la gestion : sécurisation selon vos besoins de vos obligations règlementaires : comptables, sociales, juridiques et fiscales.
  • Pilotage d’entreprise : mise en place d’un pilotage adapté à vos besoins et à votre organisation autour de tableaux de bord, de la mise en place d’une solution de Business Intelligence et de rendez-vous réguliers de suivi de votre performance.

Bénéficiez des conseils d’un partenaire dédié et d’une équipe d’experts disponibles

Vous êtes conseillé par des experts qui connaissent votre activité et comprennent vos enjeux. Vous faites les bons choix et êtes serein dès les premières étapes.

Vous rencontrez votre partenaire dédié qui étudie avec vous votre projet pour réaliser un business plan adapté à votre demande.

Selon vos besoins, vous bénéficiez d’un accompagnement sur mesure pour constituer les dossiers de financements et trouver ceux les mieux adaptés (prêt bancaire, aides et subventions, levée de fonds…).

Votre partenaire travaille avec nos juristes qui vous conseillent et sécurisent vos démarches juridiques.

Enfin, vous pérennisez votre activité en mettant en place une gestion comptable, sociale et un pilotage adapté.

Être rappelé

Cette offre vous intéresse ? Vous avez besoin de plus d’informations ?
D’échanger avec un expert ?
Laissez nous vos coordonnées et nous vous rappellerons au plus vite !

Un partenaire dédié et son réseau d’experts proches de chez vous

  • Un suivi tout au long de la vie de votre activité
  • Les meilleures solutions pour vous apporter sérénité et efficience
  • Un réseau d’experts pointus à votre disposition pour vos projets

L’avis de nos clients

  • Didier JOUANNEAU

    DJ Fitness

    Services sportif et salle de sport – 3 salariés

    Paris (75) – Client depuis 2019

    Ouvrir une salle de fitness dans Paris est un vrai challenge et les experts KPMG ont pu m’accompagner dès le début du projet en 2019 (business plan, rdv bancaire) ainsi que pendant toutes les périodes de fermetures liées au Covid pour produire tous les documents nécessaires pour me permettre d’obtenir les différentes aides pour la poursuite de mon activité (PGE, Fonds de Solidarité, Aides coûts fixes…). Et que cela soit pour la comptabilité ou la gestion sociale, les experts KPMG sont toujours très réactifs à mes demandes de conseil. Je peux vraiment compter sur eux !

Nos réponses à vos questions

  • Lors de la création d’entreprise, vous devez établir différents actes juridiques qui auront des conséquences sur votre gestion, sur la vie sociale et fiscale de votre entreprise mais aussi sur votre vie personnelle.

    Les formalités pour la création de son entreprise change en fonction de sa forme juridique. Tout dépendra de la structure juridique que vous choisirez. Qu’elle soit une Entreprise Individuelle (Micro-entreprise, auto-entreprise,etc.), une société commerciale à repsonsabilité limitée (SARL), une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), une société par actions simplifiée (SAS), une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU), ou encore SCI, SA, etc.

    Une fois que votre décision sera prise sur la forme juridique de votre entreprise, il vous restera à réaliser les formalités qui y sont liées. Puis à rédiger les statuts, déposer le capital social, publier une annonce légale dans un journal d’annonces légales et immatriculer l’entreprise. Vous obtiendrez alors l’extrait kbis qui est le certificat d’immatriculation de votre société.

  • Fonds propres, financement bancaire, aides et subventions, crowdfunding, levée de fonds… il existe autant de solutions que de projets. Chaque méthode doit suivre des règles spécifiques. Il convient alors d’étudier l’adéquation de votre projet avec les différentes options.

  • Vous pouvez profiter d’être au chômage pour vous lancer dans une nouvelle aventure et créer votre entreprise. Si vous décidez de créer votre société en France, sachez qu’il existe des aides de l’Etat pour faciliter l’entrepreneuriat des demandeurs d’emploi.

    De nombreux dispositifs existent vous permettant de démarrer votre entreprise tout en conservant vos indemnisations et votre couverture sociale tels que:

    • l’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise)
    • l’ACRE (Aide à la Création et à la Reprise d’Entreprise) anciennement ACCRE.
  • Il n’est pas obligatoire d’avoir un expert-comptable, et ce quelle que soit la taille de l’entreprise ou de l’organisation. En revanche vous devez tenir votre comptabilité et respecter les différentes formalités obligatoires tout au long de la vie de l’entreprise.

    Alors pourquoi faire appel à un expert-comptable ? Déléguer vos obligations à un expert est recommandé et vous permet de vous concentrer sereinement sur votre activité. Misez sur la tranquillité d’esprit, l’assurance de respecter les règles et bénéficiez des conseils, du réseau et des équipes d’experts de KPMG.

  • Le capital social correspond à l’ensemble des apports dont l’entreprise dispose à sa création. En fonction de la structures juridiques choisie un capital minimum légale peut être obligatoire comme pour les SA (société anonyme: 37.000 euro) et les SE (société européenne: 120.000 euro) ou non comme pour les EI, SARL/EURL, SAS/SASU. 

  • Il existe 3 grands types d’imposition dont votre entreprise sera soumise:
    – l’imposition sur les bénéfices: Impôt sur le Revenu (IR) ou Impôt sur les Sociétés (IS)
    – l’impôt sur la Contribution Economique Territoriale (CET) composé de la CFE et de la CVAE.
    – la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)

    Enfin vous pourrez, selon les cas, être aussi soumis à des taxes complémentaires comme la taxe sur les voitures de société, les taxes sur les salaires, l’apprentissage, etc.

  • Il existe de nombreuses subventions et aides lors de la création d’une société. Au début de votre activité d’entrepreneur vous pourrez bénéficier d’une exonération de charges sociales (ACRE) ainsi que de subventions proposées par votre région. Ensuite, que vous soyez jeune entrepreneur, étudiant, chômeurs, en zone urbaine prioritaire, en outre-mer, etc. il existe des aides fiscales, sociales et financières.
    Choisir KPMG-Pulse s’est se faire accompagner et conseiller par d’une équipe d’experts professionnel disponible pour votre projet.

  • Le terme « Startup » ou « Entreprise qui monte » n’a pas de définition légale ni de spécificité propre en France. Elles doivent se conformer aux obligations propres liées à la structure juridique choisie.