kpmg-pulseÊtre rappelé
kpmg-pulseDevis gratuit

ÉVALUEZ VOTRE SITUATION

Faire un état des lieux de sa situation de trésorerie en modélisant :

  • D’une part, une présentation de l’évolution de sa trésorerie depuis le début de l’année jusqu’à aujourd’hui. Celle-ci peut être présentée sous la forme d’un bridge de trésorerie décomposé en plusieurs agrégats : le niveau de cash consommé par l’exploitation sur la période, la dégradation du Besoin en Fond de Roulement (BFR) lié à des retards de paiement, le bénéfice des reports de charges et du PGE ou encore l’impact des financements et des investissements courants.
  • D’autre part, des prévisions de trésorerie en fonction de différents scénarii d’activité. Cette réflexion permettra d’aboutir sur un nouveau cap financier post Covid-19.

FAITES LE POINT SUR VOS DEMANDES DE PGE

Envisager un recours à un Prêt Garanti par l’État (PGE) complémentaire si le plafond disponible n’est pas atteint, ce qui peut notamment être le cas si l’activité a un caractère saisonnier, compte tenu de nouveaux plafonds mis en place. Le Prêt Garanti par l’État (PGE) est ouvert à toutes les entreprises jusqu’au 31 décembre 2020. Le travail de modélisation des prévisions de trésorerie en fonction de différents scénarii d’activité permettra au dirigeant de motiver sa décision d’avoir un recours à un PGE complémentaire.

FAITES LE POINT SUR LES REPORTS ET LES EXONÉRATIONS DE CHARGES

Les entreprises ont bénéficié durant la crise sanitaire de nombreux reports de cotisations sociales et fiscales. L’apurement de ce passif peut se réaliser par la mise en place d’un plan auprès de chacun des organismes. L’entreprise peut aussi engager une démarche auprès de la Commission des Chefs de Services Financiers dont la mission est l’établissement d’un plan de règlement échelonné des dettes fiscales et sociales.

Par ailleurs, plusieurs dispositifs d’aides en matière sociale ont été mis en place :

  • Exonération pour les entreprises de moins de 250 salariés relevant de certains secteurs et pour les TPE qui ont subi une fermeture au public
  • Aide complémentaire (=20 % du revenu d’activité) pour ces deux catégories
  • Remises partielles sur demande pour les autres entreprises de moins de 250 salariés

Le décret n°2020-1103 du 1er septembre 2020, est venu préciser les activités des secteurs prioritaires éligibles à l’exonération ainsi que la condition de baisse de chiffre d’affaires des secteurs connexes.

REGARDEZ LES FONDS DE SOUTIEN ET AUTRES DISPOSITFS RÉGIONAUX

Beaucoup d’entreprises ont eu recours au Prêt Garanti par l’État (PGE) sans explorer d’autres aides complémentaires auxquelles elles peuvent prétendre comme par exemple : les dispositifs d’aide BPI, le second et le troisième volet du fonds de solidarité, le renforcement des financements par affacturage, les prêts participatifs, les aides régionales, les aides locales ou encore les aides sectorielles.

MODÉLISEZ VOTRE NOUVEAU SEUIL DE RENTABILITÉ FINANCIER

Le seuil de rentabilité financier est un indicateur clé qui représente le niveau de chiffre d’affaires que l’entreprise doit réaliser pour couvrir ses charges et ses remboursements d’emprunt. L’adjonction du PGE ou d’un passif fiscal et social non normatif va purement et simplement accroitre le niveau de performance exigé de l’entreprise. Vous devez intégrer cette nouvelle donnée financière pour piloter votre business post Covid-19.

PRÉVENIR DES DIFFICULTÉS ET MAINTENIR LA CONFIANCE AVEC L’ENSEMBLE DES PARTENAIRES ET CRÉANCIERS

Envisager le recours à une procédure amiable pour les entreprises qui n’auraient pas pu bénéficier d’un Prêt Garanti par l’État (PGE) ou celles pour lesquels le Prêt Garanti par l’État (PGE) perçu demeurerait insuffisant pour tenir le cap. À titre illustratif, le mandat ad hoc et la conciliation sont des procédures ouvertes par le tribunal de commerce, de nature préventive, souples et confidentielles. Leur objectif est d’instaurer un cadre de négociation entre l’entreprise et ses créanciers.

MENER UNE RÉFLEXION SUR SA STRATÉGIE D’ENTREPRISE

Il existe beaucoup d’interrogations quant aux comportements des consommateurs après la crise sanitaire. Aussi, la capacité de lancer de nouveaux produits ou services, de se repositionner et de réagir aux changements seront des vecteurs de rebond pour les entreprises. Le dirigeant doit s’appuyer sur ses conseils ainsi que sur les dispositifs d’accompagnement personnalisé proposés par les institutionnels locaux pour mener à bien cette réflexion.

Attention, ces solutions évoluent et toutes les entreprises ne sont pas éligibles. Cela nécessite de prendre connaissance des conditions requises, voire de prendre conseil auprès d’un professionnel, n’hésitez pas à faire appel à un Partenaire conseil KPMG pour en savoir plus et mettre œuvre des solutions adaptées.

kpmg-pulse Retour aux articles

__ A lire aussi

Retrouvez le bureau KPMG Pulse le plus proche de chez vous.

Rencontrons-nous

kpmg-pulse voir la carte du réseau

KPMG

à vos côtés pour
vous accompagner
kpmg-pulse

3000 experts

à votre écoute

kpmg-pulse

Maillage unique

avec 200 bureaux

en France

kpmg-pulse

Acteur de l'expertise

comptable depuis

1922

kpmg-pulse

Plus de 80 000

TPE / PME

accompagnées

kpmg-pulse