kpmg-pulseÊtre rappelé
kpmg-pulseDevis gratuit

Publié le 25 juin 2021 | Mis à jour le 25 juin 2021

À l’heure où nous publions cette étude, la 3e vague d’une crise sanitaire sans précédent semble vouloir refluer. Bien heureux celui qui aurait pu prévoir l’impact de cette crise sur l’économie des officines.

Le mot qui s’est imposé à la lecture des résultats de l’analyse des bilans de nos clients est bien le mot "résilience", avec des ratios qui traduisent une solidité financière confirmée pour une majorité des officines.

Tous les pharmaciens ne se retrouveront pas dans cet élan d’optimisme et la crise a eu pour conséquence une modification profonde des habitudes de consommation des Français. Car si le client du pharmacien est avant tout un patient, c’est aussi un consommateur qu’il faut séduire et fidéliser.

Confinement, télétravail, baisse de fréquentation des zones touristiques, certaines officines ont subi une baisse importante de leur chiffre d’affaires et les dispositions du plan de soutien à l’économie ont permis pour le moment d’y faire face.

Cette situation inédite ne doit pas éclipser l’enjeu principal qui reste la préservation de la rémunération officinale.

Alors oui, les chiffres restent favorables, mais pour un certain nombre d’officines la pérennité ne semble pas garantie.

Bonne lecture  !

Emmanuel Leroy | Directeur, Leader National Santé, KPMG

Télécharger la 29e édition de l'étude "Pharmacies : Moyennes Professionnelles 2021"

Contacter nos experts santé

En savoir plus
Nous rencontrer