kpmg-pulseÊtre rappelé
kpmg-pulseDevis gratuit
Le rayon de déplacement autorisé ayant récemment été élargi à 100 km autour du domicile, plusieurs outils vous permettent de déterminer la zone dans laquelle vous êtes autorisés à voyager.

La première phase du déconfinement ayant amené un assouplissement de certaines consignes gouvernementales, il est désormais possible de se déplacer, sans attestation, dans un périmètre restreint à 100 km autour de son domicile.

À noter : selon des précisions récemment apportées par le ministère de l’Intérieur, cette limitation est déterminée non pas par la distance parcourue, mais « à vol d’oiseau ».

Mais comment connaître, en pratique, les limites de cette nouvelle zone de déplacement autorisée ? Plusieurs cartes interactives, disponibles gratuitement sur le web, vous aideront à y voir plus clair !

Déterminer son rayon de déplacement grâce aux services de cartographie en ligne

Pour calculer, en quelques clics seulement, le périmètre de 100 km autour de votre lieu de résidence, plusieurs options s’offrent à vous.

En vous appuyant sur le site www.geoportail.gouv.fr, mis en place par l’IGN (institut national de l’information géographique et forestière), vous obtiendrez le résultat le plus précis. Pour cela, renseignez votre adresse dans l’interface cartographique, puis effectuez un clic droit sur le rond de couleur représentant votre domicile et sélectionnez « Isochrone depuis ce lieu ». Dans le menu apparaissant sur la droite de l’écran, choisissez ensuite la fonction « Isodistance », indiquez le seuil kilométrique, puis appuyez sur « Calculer ». La zone de 100 km autour de votre domicile s’affichera alors en vert.

Précision : la distance « à vol d’oiseau » correspondant à une ligne droite, cette dernière peut différer de l’isodistance (qui suit le tracé des routes). Ainsi, dans certains cas, le périmètre de déplacement autorisé peut donc être supérieur à la zone indiquée en vert.

Pour les habitués de l’application Google Maps, sachez qu’il est également possible d’utiliser ce service de cartographie pour vérifier, de manière très simple, si une destination envisagée se trouve à l’intérieur du rayon de déplacement autorisé. Pour ce faire, effectuez un clic droit sur la carte, à l’endroit où se situe votre domicile, choisissez « Mesurer une distance », puis cliquez une nouvelle fois sur la carte, à l’endroit où se trouve votre destination. La distance à vol d’oiseau, séparant les deux points, s’affichera alors à l’écran.

Enfin, une dernière solution – à la fois simple et rapide – consiste à s’appuyer sur cette plate-forme interactive, créée au début du confinement par un éditeur de solutions de cartographie. Pour visualiser la zone dans laquelle vous êtes autorisés à voyager, saisissez simplement l’adresse de votre domicile dans le champ de recherche, puis cliquez sur « Afficher la carte » : en quelques secondes, le rayon de 100 km se matérialisera alors sous forme d’un cercle rouge sur votre écran.

kpmg-pulse Retour aux articles

__ A lire aussi

Les réponses à vos questions

Le salarié est placé en position d'activité partielle s'il subit une perte de rémunération causée soit par la fermeture temporaire de tout ou partie de l'établissement, soit par la réduction de l'horaire de travail en deçà de la durée légale de travail (35 heures hebdomadaires) ou conventionnelle lorsque celle-ci est inférieure à la durée légale de travail.
L'employeur doit avoir accompli les démarches l'autorisant à instaurer l'activité partielle, notamment :

  • dans les entreprises de plus de 50 salariés, consultation du CSE
  • dans tous les cas, demande préalable d’autorisation d’activité partielle

La demande est réalisée en ligne via le portail dédié : Activité partielle emploi Gouv.
Les entreprises doivent déposer leur demande d’activité partielle dans un délai de 30 jours avec effet rétroactif.

Le télétravail est la règle impérative pour tous les postes qui le permettent.

Les gestes barrière et les règles de distanciation au travail sont impératifs. Les entreprises sont invitées à repenser leurs organisations pour :

  • limiter au strict nécessaire les réunions :
    • la plupart peuvent être organisées à distance ;
    • les autres doivent être organisées dans le respect des règles de distanciation ;
      • limiter les regroupements de salariés dans des espaces réduits
      • les déplacements non indispensables doivent être annulés ou reportés
      • l’organisation du travail doit être au maximum adaptée, par exemple la rotation d’équipes

Consulter l’intégralité de la FAQ kpmg-pulse

Vous n’êtes pas seuls

KPMG a mis en place un dispositif spécifique d’accompagnement, immédiatement activable pour préserver votre entreprise. Nos experts se tiennent à votre écoute pour vous soutenir sur la durée.

Contactez-nous kpmg-pulse

Restez connectés sur nos réseaux KPMG Pulse pour ne rien rater de l’évolution du COVID-19

kpmg-pulse